Lettre au député des Français d’Europe du Nord au sujet des négociations du Brexit

Monsieur le député,

Le 20 juillet, vous avez posé à la ministre des affaires Européennes Nathalie Loiseau la question suivante :

Au vu des premiers pas des négociations à Bruxelles et à la suite de la rencontre entre le Président de la République et la Première ministre le 12 juin, pouvez-vous nous donner une indication de vos attentes en termes de droit des Français vivant au Royaume-Uni ?

Celle-ci a répondu :

D’abord sur le sort des citoyens Européens résidant au Royaume-Uni après le retrait vous avez entendu le négociateur Michel Barnier faire l’analyse de la première proposition mise en avant par les Britanniques, proposition présentée par les Britanniques comme juste et généreuse. Je n’aime pas trop paraphraser le négociateur européen parce que précisément c’est lui qui est en charge mais néanmoins dans la mesure où il y a une communauté française importante au Royaume-Uni au-delà de la communauté européenne elle-même c’est une question sur laquelle nous sommes évidemment très attentifs une proposition qui fait dépendre les citoyens européens d’une législation purement britannique susceptible d’évoluer avec le temps sans aucune garantie est évidemment une proposition qui n’est pas satisfaisante c’est ce que je peux dire aujourd’hui et l’importance de la réciprocité des statuts des ressortissants britanniques dans l’Union Européenne et des ressortissants européens est une question qui n’est pas réglée. Mais attendons d’écouter cet après-midi même la conférence de presse de Michel Barnier pour voir si des progrès auront été faits.

Quant à Michel Barnier il a déclaré :

Sur la substance, c’est d’abord la question des droits des citoyens qui est une priorité partagée par l’Union européenne, les 27 Etats membres, le Parlement européen et le Royaume-Uni. La position britannique détaillée sur ce sujet nous a permis de commencer à identifier des points de convergence et des points de divergence. Nous avançons maintenant dans une direction commune.
Mais il reste une divergence fondamentale sur la manière de garantir ces droits, et sur plusieurs autres points, comme les droits des futurs membres de la famille ou l’exportation de certains bénéfices sociaux. Les citoyens doivent pouvoir trouver dans l’accord de retrait lui-même la certitude juridique dont ils ont besoin dans leur vie quotidienne.
Franchement, de notre côté, nous ne voyons aucune autre manière pour garantir la pérennité de ces droits européens exercés. Et évidemment, toute référence aux droits européens implique son contrôle par la Cour de justice de l’Union européenne.

Vous qui êtes franco-britannique et avez grandi en Angleterre, qui lors de la campagne des législatives avez mis en avant votre capacité à naviguer entre Paris, Londres, et Bruxelles, pensez-vous qu’il soit sensé de réclamer le maintien de l’autorité de la Cour Européenne de Justice au Royaume-Uni alors qu’à aucun moment n’est envisagé que les tribunaux britanniques aient autorité en ce qui concerne les citoyens britanniques résidant dans l’Union Européenne ?
Nous vous remercions par avance de l’intérêt que vous porterez à ce message.

Salutations respectueuses,

Front National Europe du Nord

Publicités

Exposé d’un ancient agent du MI5 sur le ‘hacking russe’

Nous vous signalons cette conférence par Annie Machon qui nous semble intéressante, ayant lieu le 29 août à Londres:

LDN Talks @ Night: with former MI5 whistleblower and author Annie Machon.

Love him or loathe him, Donald Trump’s election as US President has certainly put a ginger tom cat amongst the elite American pigeons.

The push-back from the American establishment began as soon as he became the Republican nominee and has increased pace over the last year.

The designated villain-in-chief: Russia.

Wild claims of « Russia hacking the elections » have become established, if evidence-lite, fact. Are they true? If not, why and how are they being made, and what is the motivation behind the allegations?

Using her experience as a former British intelligence officer as well as her current work with notable CIA, NSA and FBI whistleblowers, Machon will attempt to unravel this modern Gordion knot.

http://uk.funzing.com/funz/ldn-talks-night-ex-mi5-agent-talks-russian-hacking-9082